LAM-UPPA - Les Afriques dans le Monde


Programmes de recherche LAM-UPPA

> PROGRAMMES DE RECHERCHE LAM


>
ANR Enfants Victimes, Enfants Précaires et Jeunesse "Violente" en Afrique de l’Est (Burundi, Kenya, Ouganda, Rwanda) : Réalités, Perceptions et Prises en Charge

(dirigé par Christian Thibon, directeur de l’IFRA-Nairobi)

Dans la région de Grands Lacs, en Afrique orientale, la vulnérabilité et la précarité qui touchent la jeunesse (enfants et jeunes adolescents) se sont accrues ces dernières années avec plus ou moins d’intensité en raison de la situation politique conflictuelle ou post-conflictuelle dans la région. Selon le contexte économique voire épidémiologique des pays, elles s’imposent comme une réalité structurelle dans les villes et dans les campagnes et s’accompagnent d’une multiplication de situations extrêmes. La dégradation ou le plafonnement des indicateurs sociodémographiques (mortalité infantile et juvénile), socioculturels (scolarisation), nutritionnels (malnutrition) et les synthèses nationales annuelles n’en témoignent qu’en partie, alors que la société civile, les ONG et la communauté internationale en dévoilent de plus en plus les manifestations violentes. Ainsi depuis plusieurs années, s’est imposée la question sensible des violences subies par les enfants, en particulier celles des « enfants soldats », une condition déconcertante qui dévoile une double violence, la violence subie mais aussi une violence portée par cette jeunesse.

 

> Milices et Etats en Afrique de l'Est (Kenya, Burundi, Est R.D. Congo, Ouganda, Somalie)

(dirigé par Hervé Maupeu, Maître de conférences LAM-UPPA)

Depuis une vingtaine d'années, de nombreuses milices ont prospéré dans tous les pays d'Afrique de l'Est. Dans les années 90, seuls les spécialistes des conflits armés et des guerres en Afrique s'intéressaient à ces groupes de jeunes. Mais depuis quelques années, la question de l'insécurité obsède la plupart des Africains et devient un enjeu essentiel des débats politiques de nombreux pays. Les chercheurs en sciences sociales se sont alors préoccupés des milices mais dans une perspective différente de celle des polémologues de la décennie précédente qui voyaient dans ces organisations des mouvements de rébellion, souvent puissamment armés. Or notre programme a la particularité de rassembler des spécialistes des guerres est-africaines et des chercheurs qui travaillent sur des pays où les tensions sont de plus basse intensité et qui travaillent sur les modes locaux et nationaux de régulation de la sécurité.

Nous avons défini cinq angles d'analyse :

Milices et reconfiguration des appareils d'Etat

Les milices et les impératifs de justification

Milices et condition sociale de la jeunesse est-africaine contemporaine

Démocratisation et 'milicialisation' de la vie politique

Les modalités de reconversion des miliciens.